3 novembre 2012

yves Doucin - 3 novembre

 

A partir de compositions automnales à base de fleurs, de feuilles et de champignons..........

Première étape : réaliser l'esquisse avec un crayon aquarellable sur le papier mouillé.

Après séchage, la deuxième phase consiste à humidifier la feuille au pinceau plat, large en laissant des zones de papier sec, puis à verser les pigments, préalablement préparés dans des pots en les laissant fuser entres eux. La composition est ensuite "sculptée" dans l'humide à l'aide d'un spalter métallique. C'est ludique et en même temps surprenant car en partant d'une nature morte, nous obtenons de belles aquarelles abstraites.

Approche innovante pour aquarellistes aguerris .............